Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 10:29

La sainte Bible selon la Vulgate, 1902-2002, traduite en français et approuvée par l’Église, Nouvelle Édition, Éditions D.F.T., 2e trimestre 2002, p. 3011, Apocalypse de saint Jean (Révélation de Jésus-Christ), XX, 1-6, note « Règneront avec lui pendant mille ans » (verset 6) :

 

« D’après ce qui précède, nous pouvons nous figurer ce règne de mille ans, prélude de la gloire définitive, comme une réalisation plus complète de l’adveniat regnum tuum de l’oraison dominicale. […] Pendant les premiers siècles de l’Église [de l’Église primitive], le millénarisme fut conçu comme le retour glorieux de Jésus-Christ venant régner sur la terre avec ses saints pendant mille ans avant le jugement général [Ce que ne soutient pas saint Irénée, évêque de Lyon, qui ne parle que de « l’apparition de notre Seigneur » – cf. « Contre les hérésies », livre V, IIIe partie, 26, 1]. Cette attente était commune, nous pourrions dire populaire parmi les premiers fidèles (S. Papias, évêque de Hiérapolis, 110, S. Polycarpe, 69/70-155/156, évêque de Smyrne, S. Irénée, évêque de Lyon, 177,  S. Justin, martyr, S. Méliton, évêque de Sardes, Tertullien, etc.) ; elle les soutient et les console sous le feu de la persécution. [Hélas] [sic !] des hérétiques y mêlèrent des idées grossières qui la firent bien vite rejeter. De ce temps de S. Jérôme, [on pensa autrement] : c’est du haut du ciel avec ses Saints, non pas visiblement présent sur la terre, d’après saint Jean [d’après S. Jérôme !], doit régner pendant mille ans, et ce règne doit précéder le second avènement, sans se confondre avec lui. S. Augustin, après quelques hésitations, finit par voir dans le règne de mille ans toute la durée l’existence terrestre de l’Église (De Civitate Dei, XX, VII, 13). Bossuet le fait commencer avec Jésus-Christ et finir en l’an mille. D’autres le placent entre Charlemagne et la Révolution française [quelle cacophonie doctrinale !]. Nous pensons, avec Bisping, que le millénium n’a pas encore fait son apparition » (Chanoine Crampon, 1885). [Il convient également de signaler que dans cette même Bible traduite selon la Vulgate, à la page 1585, Isaïe, XI, note 6-9, le chapitre V, IIIe partie, 33, 4 : « Certains ne l’ignorent pas… », le traité de saint Irénée « Contre les hérésies » est cité pour prouver l’accomplissement de la promesse faite par Dieu aux Pères, afin que les fils d’Abraham aient part aux biens du Seigneur, lorsque « la terre sera rénovée ou restaurée en son état premier » (cf. S. Irénée, Contre les hérésies, livre V, 3e partie, 32, 1). — Pauvres théologiens qui se croient obligés de rejeter la doctrine catholique du millénarisme sous prétexte que des hérétiques n’ont vu que le côté matériel des choses, — qui existe pourtant bel et bien ! Les saints ci-dessus nommés feraient-ils également partie de ces hérétiques ? Avant la chute originelle, la Genèse ne nous révèle-t-elle pas que l’état de notre terre était différent de son état actuel (cf. Genèse, III, 17-19) ? Et cette « plaisanterie » dure depuis des siècles ! Si le fait de mésuser et/ou abuser d’une bonne chose constitue une raison suffisante pour la supprimer, pourquoi ne pas l’appliquer à la Bible elle-même qui a engendré une multitude d’hérésies ? L’abus d’une chose bonne en soi entraîne-t-il sa suppression ? Où va-t-on avec un principe pareil ? Ils font un tort infini à cette doctrine et en ont éloigné les catholiques, sous prétexte d’en détruire les abus. Le comble de cela, c’est d’oser écrire que pour la majorité des chrétiens du IIe siècle la venue du Règne glorieux et spirituel du Christ était imminente en citant saint Irénée, alors que celui-ci précise bien dans ses écrits que ce Règne ne se réalisera qu’au septième millénaire. Grâce à leur foi, les premiers chrétiens de l’Église primitive vivaient déjà dans l’espérance de leur résurrection sans avoir nécessairement besoin de savoir que ce monde voué au péché est destiné à être restauré dans son premier état, — ce dont ils devaient d’ailleurs se douter.]

 

Les âmes des martyrs ayant été « décapités pour le témoignage de Jésus et la parole de Dieu »  (a) et ayant « refusé d’adorer la Bête et son image » et de recevoir sa marque sur leur front (b) et jouissant par conséquent de la vision béatifique ou de la vie éternelle, n’avaient nul besoin d’une vie nouvelle, si ce n’est de reprendre possession de leur corps au septième millénaire et régner avec le Christ, « à la suite de son apparition » (c) période durant laquelle l’antique serpent, qui est le diable et Satan, sera enchaîné et notre terre renouvelée et rétablie dans son état premier (d). Il ne s’agit pas non plus de l’Église durant ses deux millénaires qui a pratiqué des exorcismes et connu par conséquent des âmes possédées du démon, ni des nations séduites ou fourvoyées par celui-ci. Toute autre explication contient une contradiction. L’Église primitive n’en doutait pas et saint Irénée, l’évêque de Lyon, au IIe siècle, nous en a donné tout simplement la confirmation et la démonstration dans son traité « Contre les hérésies » cité par le Catéchisme du Concile de Trente dans le Symbole des Apôtres, § IV, relatif aux « Caractères propres de l’Église : Unité ». Ce qui est écrit est écrit.

 

  1. Apocalypse ou Révélation de Jésus-Christ, 20 : 4 ; et cf. 1 : 2 ;
  2. Apocalypse, 20 : 4 ; 13 : 12-17 ;
  3. S. Irénée, « Contre les hérésies », V, 32, 1 ;
  4. Cf. Apocalypse, XII, 8-9 ; XX, 1-4 ; Actes, III, 17-22.

 

Paroles de la Ste Vierge adressées à Marie-Julie Jahenny (1850-1941) le 19 septembre 1896 : « Rappelez-vous mes graves paroles sur la montagne de la Salette. Le prêtre n’est plus humble et n’est plus respectueux. J’ai encore à mes yeux, dit la Sainte Vierge, la trace des larmes que j’ai répandues à pareil jour, en voulant apporter à mes enfants la bonne nouvelle, s’ils se convertissaient, mais la triste nouvelle s’ils persistaient dans leur iniquité. On a fait peu de cas de ce que j’ai révélé. Mes enfants, quand je me rappelle, depuis le jour où, sur la sainte montagne, j’ai apporté mes avertissements à la terre menacée... quand je me rappelle la dureté avec laquelle on a reçu mes paroles pas tous, mais beaucoup. Et ceux qui auraient dû les faire passer dans le cœur de mes enfants, avec une confiance immense et une pénétration profonde, ils n’en ont pas fait cas. Il les ont méprisées et, pour la plus grande part, ont refusé leur confiance. Eh bien ! je vous assure que toutes ces promesses, mes secrets intimes, vont se réaliser. » Cliquez sur : Les secrets de la Salette confirmés Par Marie-Julie Jahenny - MonSeigneur et monDieu et également sur : Nous comprenons et sur :  Dr Ezaguire

 

- - - - - -

 

IL Y A LÀ UNE LOGIQUE EXTRAORDINAIRE DANS LE PLAN DE DIEU QUE SAINT IRÉNÉE A MIS MAGISTRALEMENT EN VALEUR.

 

 

Création d’Adam et Ève : 4004 ans : « Devant Dieu, un jour est comme mille ans et mille ans comme un jour » (a). Apostasie perpétrée durant six mille ans (b) avec le déluge qui en fut la conséquence et la présence de l’antique Serpent. Les cinquième et sixième millénaires ou les deux premiers millénaires après la naissance de l’Église : maintien de la présence de l’antique Serpent (c), — ce qui est incompatible avec la résurrection des justes et le règne du Christ (d). Destruction de Jérusalem, conséquence de l’infidélité des Juifs et destruction de Rome, vers le début du septième millénaire, conséquence de celle des catholiques. La grande épreuve et le châtiment (e). Le Septième millénaire et le Règne du Christ en l’absence cette fois-ci de l’antique Serpent enchaîné (f). Fin du septième millénaire : Satan est relâché et séduit de nouveau les nations qui investissent le camp des saints (g). Les nations sont châtiées et Satan est jeté en enfer pour les siècles des siècles (h). La résurrection des morts et le jugement dernier (i). Huitième millénaire, descente du ciel de la Jérusalem nouvelle et avec en elle la gloire de Dieu le Père (j). Le don de l’immortalité et plus de larme, ni cri, ni douleur (k). Et, pour finir, sachons bien que, selon saint Irénée (l), « comme le disent les presbytres, “qui ont vu Jean, le disciple du Seigneur (m)”, c’est alors que ceux qui auront été jugé dignes du séjour du ciel y pénétreront, tandis que d'autres jouiront des délices du paradis, et que d'autres encore posséderont la splendeur de la cité ; mais partout Dieu sera vu, dans la mesure où ceux qui le verront en seront dignes. Telle sera la différence d'habitation entre ceux qui auront produit cent pour un, soixante pour un, trente pour un (n) : les premiers seront enlevés aux cieux, les seconds séjourneront dans le paradis, les troisièmes habiteront la cité : c'est la raison pour laquelle le Seigneur a dit qu'il y avait de nombreuses demeures chez son Père (o). Car tout appartient à Dieu, qui procure à chacun l'habitation qui lui convient : comme le dit son Verbe, le Père partage à tous selon que chacun en est ou en sera digne. C'est là la salle du festin en laquelle prendront place et se régaleront les invités aux noces (p) ».

Louée, honorée et servie soit la divine Trinité trois fois Sainte !

 

  1. Cf. II S. Pierre, III, 8 ; Psaumes, LXXXIX, 4. — Date confirmée par les travaux de Fernand Crombette, CESHE, Série R. 01 – C : « Chronologie biblique et Chronologie des Patriarches Antédiluviens » ;
  2. Cf. S. Irénée, « Contre les hérésies », V, 28, 2 ;
  3. Cf. S. Irénée, « Contre les hérésies », V, 28, 3 ; et 29, 1 (« la tromperie de six mille ans ») ;
  4. Cf. Apocalypse, XX, 2, 4-5 ; S. Irénée, « Contre les hérésies », 26, 1 et 2 ;
  5. Cf. Apocalypse, III, 10 ;
  6. Cf. Apocalypse, XX, 2 ;
  7. Cf. Ap., XX, 9 ;
  8. Cf. Ap., XX, 9-10 ;
  9. Cf. Ap., XX, 13 ;
  10. Cf. I Corinthiens, XV, 24 ; Ap., XXI, 10-11 ;
  11. Cf. Ap., XXI, 4 ;
  12. Cf. S. Irénée, « Contre les hérésies », V, 36, 1 et  2 ;
  13. Ibid., V, 33, 3 ;   
  14. Cf. S. Matthieu, XIII, 8 ; 
  15. Cf. S. Jean, XIV, 2 ; II Corinthiens, XII, 2 ; 
  16. Cf. S. Matthieu, XXII, 1-14.

 

- - - - - -

 

Où l’on voit l’exceptionnelle analyse de saint Irénée qui fait montre d’une lucidité unique en son domaine.

 

S. Irénée de Lyon, « Contre les hérésies », Livre III, 7, 1-2

 

Témoignage de Paul

 

7, 1. Mais, objectent-ils, Paul dit ouvertement dans sa seconde épître aux Corinthiens : «... chez qui le Dieu de ce siècle a aveuglé l'esprit des incrédules (a) », et ils en infèrent qu'autre est le « Dieu de ce siècle » et autre celui qui est au-dessus de toute Principauté et Puissance (b). Ce n'est pas notre faute, répondrons-nous, si des gens qui prétendent connaître les mystères qui sont au-dessus de Dieu ne savent même pas lire Paul ! Car, comme nous allons le montrer par plusieurs autres exemples, Paul use volontiers d'inversions de mots. Si donc, en se conformant à cette habitude de Paul, on commence par lire : «... chez qui Dieu », puis qu'après un arrêt et un bref intervalle on lise d'une traite le reste : « de ce siècle a aveuglé l'esprit des incrédules », on obtiendra le vrai sens, qui est celui-ci : « Dieu a aveuglé l'esprit des incrédules de ce siècle (c). » Et ce sens est indiqué par l'arrêt que l'on fait. Car Paul ne parle pas d'un « Dieu de ce siècle », comme s'il en connaissait un autre qui serait au-dessus de lui, mais il reconnaît d'abord Dieu pour « Dieu » et il parle ensuite des « incrédules de ce siècle », ainsi nommés parce qu'ils n'hériteront pas du siècle à venir (d), qui est celui de l'incorruptibilité (e). Comment Dieu a-t-il aveuglé l'esprit des incrédules ? C'est ce que nous montrerons d'après Paul lui-même dans la suite du traité, pour ne pas trop nous écarter maintenant de notre propos.

 

a) II Corinthiens, 4 : 4 ; 

b) Cf. Éphésiens, 1 : 21 ; Colossiens, 1 : 16 ;

c) Cf. I Corinthiens, 15 : 50 ;

d) Cf. S. Matthieu, 12 : 32 ; Éphésiens, 1 : 21 ; Hébreux, 6 : 5.

e) Cf. I Corinthiens, 15 : 53.

 

7, 2. Que l'Apôtre use fréquemment d'inversions de mots à cause de la rapidité de ses paroles et de l'impétuosité de l'Esprit qui est en lui, on peut le constater en bien d'autres endroits. C'est ainsi qu'il dit dans l'épître aux Galates : « Qu'est-ce donc que la Loi des œuvres ? Elle a été établie jusqu'à ce que vienne la postérité à laquelle avait été faite la promesse, édictée par le ministère des anges avec le concours d'un médiateur (a). » L'ordonnance de la pensée est la suivante : « Qu'est-ce donc que la Loi des œuvres ? Édictée par le ministère des anges avec le concours d'un médiateur, elle a été établie jusqu'à ce que vienne la postérité à laquelle avait été faite la promesse. » C'est bien l'homme qui interroge, et l'Esprit qui répond. Paul dit encore dans la seconde épître aux Thessaloniciens, parlant de l'Antéchrist : « Et alors se révélera l'Impie, que le Seigneur Jésus tuera du souffle de sa bouche et anéantira par l'éclat de sa venue, lui dont la venue s'accomplira, grâce à l'intervention de Satan, parmi toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers (b). » L'ordonnance de la pensée est celle-ci : « Et alors se révélera l'Impie, dont la venue s'accomplira, grâce à l'intervention de Satan, parmi toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, lui que le Seigneur Jésus tuera du souffle de sa bouche et anéantira par l'éclat de sa venue. » Car ce n'est pas la venue du Seigneur que Paul dit devoir s'accomplir grâce à l'intervention de Satan, mais bien la venue de l'Impie, que nous appelons aussi l'Antéchrist. Si donc on ne fait pas attention à la manière dont on lit et si l'on néglige d'indiquer par des pauses de quelle personne Paul veut parler, on énoncera non seulement une incohérence, mais un blasphème, en donnant à entendre que la venue du Seigneur s'accomplira grâce à l'intervention de Satan ! De même donc que, dans des textes de ce genre, il faut faire sentir l'inversion des mots par la manière de lire et sauvegarder ainsi la suite de la pensée de l'Apôtre, de même, dans le cas vu plus haut, nous ne lirons pas : « le Dieu de ce siècle», mais nous commencerons à bon droit par appeler « Dieu » celui qui est Dieu ; puis nous entendrons : « les incrédules et les aveugles de ce siècle », ainsi nommés parce qu'ils n'hériteront pas du siècle à venir, qui est celui de la vie.

 

a) Galates, 3 : 19 ;

b) II Thessaloniciens, 2 : 8-9 ; cf. Apocalypse, 19 : 11-16.

 

FIN

 

Page précédente (2/3)  :

 

S. IRÉNÉE DE LYON RÉFUTE LE PSEUDO CONCILE VAT II (2/3) – - Le Présent éternel

 

Retour page principale :

 

POUR PARVENIR À UNE RÉSURRECTION DE VIE (CF. S. JEAN, V, 25, 28-29) - Le Présent éternel

 

 

- - - - - - - - - - - -

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

HC79 21/07/2017 11:30

Bonjour,
Je me permets de vous envoyer ce message et vous prie de m'excuser si cela n'a pas rapport à votre site. Mais cela pour vous avertir de la sortie d' un huitième livre de Frère Elyôn « la bombe révélatrice », dont voici le lien http://www.prophete-du-sacre-coeur.com/la-bombe-revelatrice.pdf .En ces temps difficiles et incompréhensibles pour certains, il est urgent de prendre connaissance de ces écrits, beaucoup de vidéos, circulant sur le net, confortent ses révélations. Merci de bien vouloir les consulter, vous apprendrez beaucoup de choses. Prenez le temps de lire les 7 autres livres du même auteur.
Merci aussi aux modérateurs de laisser poster ce message d'une très grande importance.

Gaelle 07/07/2017 13:12

L'instant est grave!
Comment peut-on penser vivre sans DIEU indéfiniment?
Notre monde a rejeté Notre Créateur et Père Eternel, il faut s'attendre à de graves répercussions. Les prophéties annoncées par Frère Elyôn, prophète du Sacré-Coeur, nous le confirment.
La terre est couverte de sang et de haine, La Justice Divine est à notre porte et chacun doit se sentir concerné par ce qui doit arriver prochainement sur notre planète terre.
Sans attendre la grande purification, il serait plus que raisonnable de consulter et de méditer attentivement le Site Sacré de Frère Elyôn:
http://www.prophete-du-sacre-coeur.com/

Lily 19/09/2016 13:23

Cher Gérard TRONCHE

Vous vous permettez d'insulter et de juger même Frère Elyôn, alors que vous ne le connaissez pas !? Croyez-vous vraiment qu'avec de telles diffamations infâmantes, de telles médisances calomnieuses, comme j'ai pu lire ici, votre âme sera sauvée ? Si c'est ce que vous pensez, vous avez beaucoup de soucis à vous faire, car Dieu ne vous ratera pas et l'enfer est incontestablement au bout de votre chemin ! Ce triste constat est une évidence car, comment pouvez-vous croire que vous irez au Ciel, alors que vous noircissez délibérément votre âme, en tenant des propos aussi abjectes, tels du venin de serpent que vous répandez avec agressivité à l'encontre d'un Religieux d'une droiture et d'une probité absolue ! Comment pouvez-vous encore vous regardez dans un miroir, après avoir diffamé publiquement un homme que vous ne connaissez même pas ? Vraiment, j'ai honte pour vous !!! Moi, je peux me permettre de parler de Frère Elyôn, car je le connais bien depuis pas mal de temps et je prie même avec lui régulièrement à l'Ermitage en Vendée ! Aussi je vous dis ici, haut et fort, afin de faire taire les mauvaises langues ou les colporteurs de ragots insanes, que :

- Frère Elyôn n'est : ni un escroc, ni un affabulateur, ni quoi que ce soit d'autre qui dénoterait en lui la moindre malhonnêteté ou la moindre tromperie !

- Frère Elyôn ne reçoit qu'une maigre retraite et ne perçoit absolument pas la moindre obole des Ouvrages Sacrés que la Sainte Trinité lui a faite écrire, car il a tout donné à l'O.C.S.C, y compris d'autres choses diverses de sa création !

- Frère Elyôn exècre l'argent et toute forme de valeurs qu'il considère comme illusoire, mais aussi comme étant le plus grand fléau entraînant irrémédiablement les âmes à leur perte !

- Frère Elyôn est un être au coeur pur, très pieux, scrupuleux et d'une droiture absolue, vivant dans la crainte constante de toujours garder le cap de la Vérité et de la Volonté de Dieu.

- Frère Elyôn n'oblige personne à le suivre, ni même à le croire, car ce n'est par un gourou, ni un manipulateur et il ne désire aucunement construire une secte de plus, ce n'est pas son but !

- Frère Elyôn est un Religieux ermite et catholique traditionaliste, respectueux des âmes et des hommes.

- Frère Elyôn est un être de Paix et d'Amour, et ses pensées sont à l'opposés des hommes en général qui, eux, trop souvent ne préméditent que le mal ou agissent par pur égoïsme !

- Frère Elyôn ne recherche pas la gloire, le pouvoir ou autres éléments fondés sur l'orgueil mais, au contraire, il souhaite rester le plus possible discret, d'autant qu'il se considère "petit" et "serviteur de tous" !

- Frère Elyôn ne se sent pas supérieur vis-à-vis de quiconque, mais son délicat devoir est de prophétiser par obéissance, parce qu'il en a reçu l'Ordre directement de Dieu !

- Frère Elyôn prie quotidiennement, en toute humilité, avec Ferveur et Foi, non pour lui-même, mais pour toutes les âmes !

- Frère Elyôn est aussi un ascète qui se prive de tout : il vit dans la pauvreté, les sacrifices, les jeûnes et autres mortifications !

- Frère Elyôn, qui signifie : " Le Porteur de la Lumière Divine", est un nom qui lui a été donné directement par Notre Seigneur Jésus-Christ et, à ce titre, ce nom de Religieux ne peut-être discutable par aucun homme, quel que soit son statut, sous peine d'offenser outrageusement la Sainte Trinité ! (Lire "L'Appel de Dieu..." ou encore l'auto-biographie de F.E.)

- Frère Elyôn apporte un enseignement spirituel très important et... GRATUITEMENT pour nous tous, pauvres créatures, d'autant que cet Enseignement majeur est en parfaite corrélation avec la Sainte Bible en général et les Saints Évangiles en particulier !

- Frère Elyôn a d'autres Dons spirituels importants qui ne seront pas révélés ici, par discrétion, afin justement de respecter la nature modeste de ce Religieux d'exception !

Pour toutes ces raisons, j'affirme, avec grande conviction et vigoureusement, que Frère Elyôn n'est pas un imposteur, ni un gourou, ni un manipulateur, ni un charlatan, ni un escroc, ni un malade mental ! J'insiste même vivement pour affirmer que c'est vraiment l'un des "deux Témoins" écrits dans l'Apocalypse de Saint Jean, à savoir : Elie réincarné, comme déjà prophétisé dans la Bible, mais aussi par la Sainte Vierge à la Salette ! Moi, qui le côtoie souvent, j'en ai eu des preuves au quotidien ! D'où mon assurance à vouloir défendre cet homme au coeur pur, contre la violence verbale abjecte et odieuse de certaines personnes mal intentionnées, (généralement anonymes), se délectant de tirer à boulet rouge dans le dos d'un innocent ! Justement, réfléchissez un peu : si Frère Elyôn engendre une telle réaction de haine, de la part de quelques âmes enténébrées, c'est donc que les Propos tenus par l'Envoyé de Dieu dérangent ! Et si les Propos du dernier des Prophètes dérangent c'est, par voie de conséquence, que Frère Elyôn dit : LA VÉRITÉ !!!
Aussi, tous ceux et celles qui osent se permettre d'accuser injustement Frère Elyôn, sans même le connaître, que ces personnes "bien pensantes" sachent qu'elles mettent leur âme en danger de mort ! N'oubliez pas que : "ce qu'on sème c'est aussi ce qu'on récolte" ! Souvenez-vous aussi de la Parabole de la poutre et de la paille ! De même que de violer le 8ème Commandement est un crime aux yeux du Créateur, car il est écrit : "Tu ne mentiras pas et tu ne témoigneras pas faussement" ! On ne se moque pas de Dieu, et le Tout-Puissant ne permet pas qu'on insulte Son Envoyé !

Alors qu'on se le dise, et que chacun se remette en question, car le moment arrive où le courroux du Père va s'abattre sur notre planète et nous verrons, à ce moment-là, si tous ces orgueilleux garderont leur superbe face à l'horreur qui vient ! Avant qu'il ne soit trop tard pour vous, je vous demande instamment de faire acte sincère de contrition et de lire avec le coeur le Site Sacré suivant...

http://www.prophete-du-sacre-coeur.com/

Que l'Esprit Saint vous éclaire.

AMOR PAX LUX VERITAS

Jacques Castelli 08/07/2016 00:41

Bonjour à toutes et à tous, j'écris ce message pour informer que je connais personnellement Frère Elyôn et contrairement à ce
qu'écrivent sur internet beaucoup de gens pleins de préjugés et ignorants de sa personne, Frère Elyôn n'est pas un
gourou, ni un voleur, ni un manipulateur, ni un escroc, ni un fou, ni un homme en mal de reconnaissance, et les dons
que son association reçoit il ne s'en sert pas pour lui-même mais pour les oeuvres que Dieu lui demande de réaliser !
Mais c'est un Authentique Religieux et Prophète !
De même Dieu lui à demandé de réaliser un site internet pour éclairer les âmes et les sauver, alors profitez-en et
lisez-le (c'est gratuit) avant que vous ne puissiez plus.
Voilà le site site internet que Dieu lui à demandé de réaliser : http://www.prophete-du-sacre-coeur.com/

Gérard TRONCHE 11/06/2015 10:33

Frere Élyon est un FAUX prophete
par Francesco le Jeu 28 Fév 2008 - 1:39
Voici ce que Rémi a mis sur un forum:
Bonjour,

Tout d'abords je ne suis ni prêtre ni moine, mais je tient quand même ici à mettre en garde les utilisateurs de ce forum au sujet du '' frère Elyon'' dont je viens de terminer la lecture de son livre au format pdf.

J'ai remarqué ce qui me semble de nombreuses erreurs théologiques, dont je faire mention ici.

1- Il affirme que lors du retour de notre Sauveur Jésus-Christ à la Parousie que les nuées qui l'accompagneront lors de cet événement, sont en fait des soucoupes volantes qui emmèneront le petit reste...

2- Il mentionne aussi que Judas n'est pas aller en enfer mais accomplissant la volonté de Dieu en livrant Jésus, Dieu l'a admit au purgatoire pour l'expiation de ses fautes et pour qu'il soit compté parmi les douze Apôtres qui siégeront pour le jugement des hommes au grand Jour du Jugement universelle.

3- Il affirme encore que L'Esprit-Saint ne visite plus le Vatican sauf qu'en de très très rare occasions.

4- Il est celui qui visité par l'Esprit-Saint inaugurera la nouvelle «Église de Lumière universelle du Sacré-Coeur» qui regroupera toutes les églises du monde et qui succédera à notre Église catholique et qui aura son siège dans le sud de la France.

5- Jésus Lui aurait dit, au frère Elyon « Tu es Prêtre à jamais, selon l’Ordre de Melchisédech. »

6- Il mentionne ceci : « je vous annonce, porté par l’Esprit-Saint, que toute personne prétendant être en contact avec un Archange, un Ange, un Saint ou bien un esprit d’un mort, ne peut être qu’un imposteur ! En effet, il est formellement prohibé à qui que ce soit, demeurant dans une autre dimension, de prendre contact avec un terrien. Cette injonction est une Loi universelle absolument immuable. Je vais prendre tout simplement comme exemple la Parabole du riche et de Lazare, tiré de L’Évangile de Saint Luc ( 16, 19-31 ) : « De plus, il a été établi un grand vide entre nous et vous, de sorte que ceux qui voudraient passer d’ici chez vous ne le pourraient pas… » ( et vice versa ). Le « grand vide » dont il est question concerne les dimensions qui nous séparent des Bienheureux demeurant aux Cieux. La séparation n’est pas seulement physique, mais aussi spirituelle ; il faut que ceci soit clair une fois pour toute…»

7- Il recommande aussi le yoga.

Présentation

  • : Le Présent éternel
  • Le Présent éternel
  • : Thèse et synthèse sur la logique, la philosophie, la métaphysique, la politique, les mathématiques, la physique, la chimie, la théologie et la mystique élaborées à la lumière des premiers principes de la raison spéculative, principes immuables et éternels qui constituent les fondements du thomisme
  • Contact

Recherche

Liens